Actualisé: 24 juillet 2024
Nom: Zhugin Nikolay Nikolayevich
Date de naissance: 14 février 1976
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (2)
Limites actuelles: Contrat d’engagement
Phrase: peine de 2 ans et 6 mois d’emprisonnement, avec restriction de liberté pour une durée de 8 mois, la peine sous forme d’emprisonnement est considérée comme conditionnelle avec une période probatoire de 2 ans

Biographie

Le 14 mai 2018, une procédure pénale a été ouverte à Orenbourg en vertu de l’article 282.2 (2) du Code pénal de la Fédération de Russie contre Nikolaï Jouguine. Pour avoir lu la Bible avec des amis, il est accusé de « participation aux activités d’une organisation extrémiste ». Que sait-on vraiment de ce criminel soi-disant dangereux ?

Nikolaï Jouguine est né en 1976 dans le village de Terentyevka, dans le district de Karabalyk, au Kazakhstan. Enfant, il aimait passer du temps au village, faire du sport. Il a un frère et une sœur aînés. Le père de Nikolaï est mort il y a vingt ans des effets des radiations - il était le liquidateur de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Depuis le milieu des années 1990, Nikolaï est une personne profondément religieuse. De la Bible, il a appris que les lois physiques ont un législateur, Dieu, et que les prophéties bibliques s’accomplissent toujours.

Depuis de nombreuses années, Nikolaï est marié à Galina. Bien qu’elle ne partage pas les croyances religieuses de son mari, elle est une famille heureuse qui élève un fils et une fille. Il n’y a pas si longtemps, mon fils a obtenu son diplôme de l’école avec un certificat rouge. Toute la famille aime passer du temps dans la nature avec des amis, pêcher.

Les proches de Nikolaï ne comprennent pas pourquoi il est persécuté. « Jusqu’à récemment, je ne comprenais pas ce que mes proches orthodoxes pensaient de la vérité, mais quand la persécution des Témoins de Jéhovah en Russie a commencé, j’ai vu qu’ils étaient tous sincèrement inquiets pour moi, ma famille et mon avenir », dit-il.

Historique de l’affaire

En mai 2018, le Comité d’enquête de la Fédération de Russie a ouvert une procédure pénale contre Vladimir Kochnev, Vladislav Kolbanov, Pavel Lekontsev, Sergey Logunov et Nikolay Zhugin. Des croyants d’Orenbourg ont été accusés d’avoir organisé et financé les activités d’une organisation extrémiste et d’y avoir participé en raison de réunions amicales dans un café. Après les perquisitions, trois hommes ont été relâchés sous l’engagement de ne pas quitter les lieux, et deux autres ont été placés en détention. Kochnev a passé 76 jours en détention provisoire et 72 jours en résidence surveillée, tandis que Kolbanov a passé 149 jours en résidence surveillée. En décembre 2019, l’affaire a été portée devant les tribunaux, mais un mois plus tard, elle a été renvoyée au bureau du procureur en raison de la nature vague des accusations. Le nouveau procès de l’affaire par un autre juge s’est ouvert en février 2021. L’accusation est basée sur le témoignage de l’agent V. Yudin. En août 2023, le juge a condamné les croyants à des peines avec sursis : Logunov et Zhugin – à deux ans et demi, Kochnev – à deux ans et huit mois, Lekontsev – à trois ans et Kolbanov – à trois ans et demi. La cour d’appel a confirmé le verdict.