Actualisé: 19 avril 2024
Nom: Voykov Sergey Aleksandrovich
Date de naissance: 28 août 1975
Situation actuelle: Soupçonner
Article du Code pénal russe: 282.2 (2)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire

Biographie

Le 7 février 2018, à Belgorod, les forces de l’ordre ont perquisitionné les domiciles d’au moins 17 civils, des dizaines de personnes ont été arrêtées et interrogées. Plusieurs poursuites pénales ont été engagées, notamment contre Sergueï Voïkov. Que sait-on de lui ?

Sergueï Voïkov est né à Iakoutsk. Enfant, il s’est activement engagé dans la lutte libre et la lutte gréco-romaine, a remporté des prix dans des tournois de toute l’Union, a été un champion répété de Iakoutsk. Cependant, en raison d’une maladie, il a été contraint de quitter le sport. À l’âge de 16 ans, il est tombé sous une mauvaise influence et a passé quelque temps en prison pour vol.

Entre-temps, sa famille s’est familiarisée avec la Bible et il y a trouvé des réponses convaincantes à ses questions sur le sens de la vie. Sa nouvelle foi a aidé Sergey à rompre avec la pègre et à devenir un membre honnête de la société. En 2001, Sergueï s’est fait baptiser Témoin de Jéhovah. Sergey a deux spécialités : mécanicien automobile et soudeur. Depuis 1994, il vit à Belgorod. En 2011, Sergey a épousé Natalia. Il aime toujours le sport, en particulier le volley-ball, qu’il pratique régulièrement avec des amis.

Les poursuites pénales pour foi provoquent une confusion extrême chez tous ceux qui connaissent Sergueï. Même les membres de la famille de Sergueï et de Natalia, qui ne partagent pas leurs opinions religieuses, les défendent maintenant devant des connaissances, et la grand-mère de Sergueï a commencé à prier Jéhovah, lui demandant de rétablir la justice.

Historique de l’affaire

En février 2018, des policiers, le Département d’enquête du ministère de l’Intérieur et des combattants armés du SOBR ont perquisitionné au moins 16 domiciles de Témoins de Jéhovah locaux à Belgorod. Les croyants pacifiques étaient soumis à des traitements verbaux et physiques brutals. Des dizaines de personnes, dont un groupe de personnes malentendantes, ont été emmenées de force à la police pour y être interrogées. Le dernier des interrogés n’a été relâché que le lendemain matin. Deux croyants, Anatoli Chaliapine et Sergueï Voïkov, ont été détenus pendant deux jours, puis relâchés sur leur propre engagement. Ils sont accusés d’avoir participé aux activités d’une organisation interdite, car l’enquête interprète la participation d’hommes aux services des Témoins de Jéhovah. L’affaire pénale a été traitée par une équipe d’enquête composée de 12 employés du Département des enquêtes du Ministère de l’intérieur de la Russie dans la région de Belgorod. En août 2019, l’enquête sur l’affaire a été suspendue, mais un mois plus tard, le parquet a annulé cette décision et l’affaire a été renvoyée pour une enquête complémentaire.