Actualisé: 14 juin 2024
Nom: Putintsev Artur Vladislavovich
Date de naissance: 13 mars 1970
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (2), 282.2 (1)
Temps passé en prison: 5 jour dans un centre de détention provisoire, 1212 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 67 jour en colonie
Phrase: Peine sous forme de 6 ans d’emprisonnement avec service dans une colonie pénitentiaire de régime général avec privation du droit de se livrer à des activités liées à la direction et à la participation aux travaux d’organisations et d’associations publiques et religieuses, pour une période de 3 ans, avec restriction de liberté pour une période de 1 an et 6 mois
Actuellement détenu à: Penal Colony No. 5 in Oryol Region
Adresse de correspondance: Putintsev Artur Vladislavovich, born 1970, IK No. 5 in Oryol Region, ul. Zavodskaya, 62, p. Naryshkino, Oryol region, Russia, 303900

Les lettres d’appui peuvent être envoyées par la poste ou par le biais du «zonatelecom».

Les colis et colis ne doivent pas être envoyés en raison de la limite de leur nombre par an.

Remarque : il est interdit de discuter de sujets liés aux poursuites pénales dans les lettres. Les langues autres que le russe ne passeront pas.

Biographie

Artur Putintsev ne faisait confiance à aucune religion, mais sa connaissance des Témoins de Jéhovah a changé sa vie pour le mieux : il s’est fait des amis fidèles et a appris à appliquer les principes bibliques dans sa vie. Cependant, une affaire pénale a été ouverte contre lui pour son amour de la Bible et il a été envoyé en prison en décembre 2020.

Artur est né à Tchita (territoire transbaïkal) en mars 1970. Il a grandi dans une famille nombreuse et était l’aîné de six enfants. Enfant, il aimait aller pêcher et faire de la moto.

La famille a déménagé plusieurs fois. Artur est diplômé d’une école technique professionnelle à Kamensk-Shakhtinsky (région de Rostov) et a reçu une spécialité d’électricien. Il travaillait de profession dans une usine. Après avoir servi dans l’armée en 1991, il a déménagé dans le village de Buninsky (région d’Orel) et a trouvé un emploi dans une ferme d’État. C’est là qu’il a rencontré Lyudmila, et en 1993, ils se sont mariés. Après le mariage, Artur a créé sa propre entreprise et, pendant les deux dernières années avant son arrestation, il a travaillé dans un taxi.

En 2005, Artur, après avoir étudié attentivement la Bible, s’est engagé sur la voie chrétienne. Un an plus tard, sa mère l’a rejoint, et deux ans plus tard, sa femme. Le couple aime voyager et skier. Artur est également passionné d’apiculture et de conception de machines et autres mécanismes.

Les poursuites pénales et un long séjour dans un centre de détention provisoire loin de sa famille ont affecté négativement la santé du croyant – Artur souffre d’hypertension. Lioudmila a perdu le soutien et les soins de son mari. Les amis et les parents ne comprennent pas pourquoi ils persécutent cette personne calme et paisible.

Historique de l’affaire

Depuis 2009, Vladimir Melnik, père de nombreux enfants originaires d’Oryol, enregistre les faits de pressions, de menaces et de provocations de la part du FSB. En décembre 2020, il a été envahi par les forces de sécurité armées. Vladimir Piskarev et Artur Putintsev ont également été arrêtés. Les croyants ont été placés dans un centre de détention provisoire et leurs noms ont été ajoutés à la liste de surveillance de Rosfin. En janvier 2022, l’affaire a été portée devant les tribunaux. Au cours des audiences, il est apparu clairement qu’une écoute électronique cachée avait été installée dans l’appartement de Piskarev, dont les enregistrements audio constituaient la base des accusations. Dans le centre de détention provisoire, sa santé a commencé à se détériorer – il a subi un accident vasculaire cérébral et plus d’une crise hypertensive. Néanmoins, la mesure de retenue n’a été atténuée ni pour lui, ni pour Melnik, ni pour Poutinetsev. En octobre 2023, le tribunal a condamné trois croyants à 6 ans de colonie pénitentiaire. Un appel interjeté en mars 2024 a confirmé le verdict.