Actualisé: 12 juillet 2024
Nom: Korolev Sergey Vasiliyevich
Date de naissance: 13 juillet 1973
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (1), 282.3 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire, 658 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 316 jour en colonie
Phrase: Peine sous forme d’emprisonnement d’une durée de 7 ans avec détention dans une colonie pénitentiaire à régime général, avec privation du droit de s’engager dans des activités liées à la direction et à la participation au travail d’organisations religieuses pendant une période de 3 ans, avec restriction de liberté pendant une période de 1 an
Actuellement détenu à: Penal Colony No. 3 in Tambov Region
Adresse de correspondance: Korolev Sergey Vasiliyevich, born 1973, IK No. 3 in Tambov Region, ul. Tsentralnaya, 6, p. Zelenyi, Tambov Region, Russia, 393265

Les lettres d’appui peuvent être envoyées par la poste ou par le biais du «FSIN-letter system». Pour payer le service avec la carte d’une banque étrangère, utilisez Prisonmail.

Les colis et colis ne doivent pas être envoyés en raison de la limite de leur nombre par an.

Remarque : il est interdit de discuter de sujets liés aux poursuites pénales dans les lettres. Les langues autres que le russe ne passeront pas.

Biographie

Le mode de vie paisible de Sergueï Korolev, un croyant pacifique d’Akhtubinsk, a été perturbé lorsque les forces de l’ordre sont venues perquisitionner son domicile. Ils ont considéré les conversations sur Dieu comme une activité extrémiste et l’ont envoyé dans un centre de détention. En avril 2023, le tribunal a condamné le croyant à sept ans de colonie pénitentiaire en raison de ses croyances.

Sergueï est né en 1973 dans la ville de Penza. Il a un frère cadet qui est chasseur et pêcheur. Leur mère est à la retraite. Enfant, Sergueï aimait la photographie, aimait faire quelque chose de ses propres mains et s’inspirait du magazine « Yunyy Tekhnik » que sa mère commandait pour ses fils.

Sergueï a suivi une formation professionnelle. Il aime travailler de ses propres mains : il a travaillé dans la fabrication de meubles, la cordonnerie et avec du matériel photographique. Ainsi, ses passe-temps d’enfance sont devenus son travail préféré.

Sergueï a vécu pendant un certain temps dans les villes de Kouznetsk (région de Penza), Oulianovsk, puis s’est installé dans la ville d’Akhtubinsk, non loin de Volgograd, où vivent les parents de sa femme.

Pendant son temps libre, Sergey s’intéresse toujours à la photographie et à la technologie. Il aime écouter de la musique et passer du temps avec ses amis. Il ne néglige pas sa santé en faisant de la musculation, du jogging et en allant au sauna.

Depuis sa jeunesse, Sergueï aimait lire et un jour, il est tombé sur un livre qui parlait de l’origine de la vie et du fait que l’homme a été créé pour vivre éternellement. C’est en lisant ce livre et en apprenant à connaître les Témoins de Jéhovah qu’il a eu envie d’étudier la Bible et qu’il a trouvé un but dans sa vie. En 1996, Sergueï est devenu chrétien.

En 2006, Sergueï a épousé Ekaterina. Dès l’enfance, elle s’interroge sur le but de la vie et lit beaucoup, de Dale Carnegie à la Bhagavad Gita. Lorsqu’elle a commencé à étudier la Bible, elle a été impressionnée par la logique du livre et par les conseils pratiques et les principes qu’il contenait. Ekaterina et son mari adorent chanter, se promener et voyager.

Des poursuites soudaines pour leur foi ont séparé une famille proche et forte. Le projet de rendre visite à la mère de Sergueï, qu’il n’avait pas vue depuis deux ans, a dû être annulé. Lorsqu’elle a appris qu’une procédure pénale avait été engagée contre son fils, elle a ressenti un stress intense, ce qui a aggravé ses maladies chroniques. Bien qu’elle ne partage pas les croyances religieuses de son fils, elle le considère comme décent, modeste et attentionné.

La mère s’inquiète de la lourde peine infligée à Sergueï. Ekaterina soutient son mari et essaie de maintenir une attitude positive, malgré les difficultés.

Historique de l’affaire

Le matin de novembre 2021, des Témoins de Jéhovah ont été fouillés et interrogés à Akhtubinsk et Znamensk (région d’Astrakhan). Certains d’entre eux avaient déjà été surveillés. Les forces de sécurité ont enfoncé des portes, endommagé des biens et étendu des hommes et des femmes sur le sol. Le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale contre Sergueï Korolev, Rinat Kiramov et Sergueï Kosyanenko, considérant le culte pacifique comme une activité extrémiste. Les croyants ont été placés dans un centre de détention temporaire, puis dans un centre de détention provisoire, où ils ont passé plus d’un an et demi. En octobre 2022, l’affaire a été portée devant les tribunaux. Certains témoins de l’accusation, y compris celui classifié, se sont partiellement ou complètement rétractés de leur témoignage préliminaire. En avril 2023, le tribunal a condamné Korolev, Kiramov et Kosyanenko à 7 ans de prison chacun. Quatre mois plus tard, un appel a confirmé le verdict contre les croyants. La Cour de cassation a confirmé cette décision. En avril 2024, Rinat Kiramov a été illégalement transféré à l’unité n° 3 de la LIU, dans la région de Toula, où il a été soumis à des brimades et à la torture.