Les accusés avec leur famille et leurs amis avant le verdict

Verdicts injustes

Un tribunal de Samara a envoyé quatre Témoins de Jéhovah dans une colonie pénitentiaire pendant sept ans

Région de Samara

Aram Danielyan, Denis Kuzyanin, Sergey Polosenko et Nikolay Vasiliyev ont été condamnés à 7 ans de prison pour avoir pratiqué leur foi. Cette décision a été prise par le juge du tribunal de district de Samara, Dmitriy Derounov, le jeudi 25 janvier. Les croyants ont été placés en détention. Leurs amis et leurs proches ont accompagné le chariot de riz avec des applaudissements et des cris de « nous t’aimons ! »

Le procès de six mois contre les habitants de Samara s’est terminé rapidement : la dernière audience interrompue a duré plus de 10 heures. Pendant ce temps, les débats des parties, le dernier mot et l’annonce du verdict ont eu lieu.

Les accusations d’organisation d’activités extrémistes sont basées sur des enregistrements cachés de services religieux et de conversations personnelles sur la Bible, ainsi que sur des documents provenant de l’ordinateur de l’un des accusés, qui, comme il s’est avéré au tribunal, y ont été téléchargés par un spécialiste technique du FSB lors de la perquisition. Le type d’actions ou de déclarations extrémistes faites par les croyants n’est pas indiqué dans le dossier.

Accusés dans la salle d’audience pendant une pause
Accusés dans la salle d’audience pendant une pause

Le procureur a requis 9 ans de prison réelle pour tous les accusés. La défense a demandé un ajournement du débat afin que tout le monde ait la possibilité de se préparer, mais le juge a refusé et n’a accordé qu’une pause de 10 minutes. « Je vous demande de prononcer un acquittement sur la base des résultats de cette affaire sans précédent », a déclaré l’un des avocats dans le discours qui a suivi, « et je demande [de prononcer] une décision privée sur la violation de la législation en vigueur, non seulement pour le bien de Danielyan et d’autres accusés, qui ont déjà reçu leur part de persécution injustifiée dans leur intégralité, mais aussi pour le bien de Danielyan et d’autres accusés, mais aussi pour leur part de persécutions injustifiées. mais aussi pour le bien d'autres citoyens qui pourraient faire l'objet d'attaques de la part de l'enquêteur et du bureau du procureur.

Les accusés ont préparé leurs appels devant le tribunal avec le dernier mot lors d’une pause annoncée après le débat. À ce moment-là, leurs épouses et d’autres membres de leur famille, se rendant compte que l’affaire se dirigeait vers une véritable peine d’emprisonnement, ont apporté des choses, et les parents et amis ont continué à se rassembler près du palais de justice dans le froid. Trois officiers du FSB, dont Nikolaï Kulik, connu des croyants locaux pour son attitude négative à l'égard des Témoins de Jéhovah, ont également assisté à la réunion (apparemment dans le but d'exercer une pression sur le tribunal). L’un de ceux qui sont venus, comme l’ont déclaré précédemment les croyants, était présent lors du passage à tabac pendant la détention.

Aram, Nikolay, Denis et Sergey ont déjà exprimé leur profonde gratitude à leur famille et à leurs amis pour leur soutien. « Je peux dire en toute confiance que sans l’aide de mes frères et sœurs, je n’aurais pas enduré cette épreuve avec dignité », a déclaré Aram. Denis a partagé : « L’un des événements les plus mémorables a été la réception du premier lot de lettres environ un mois après mon arrivée au centre de détention provisoire. Environ 80 d’entre eux ont été amenés, et quelques jours plus tard, le même nombre.

Le cas des croyants s'est déroulé selon le schéma déjà « standard » : des perquisitions ont été effectuées au domicile des Témoins de Jéhovah à Samara en décembre 2021, suivies d'interrogatoires. Les quatre accusés dans cette affaire ont passé un an derrière les barreaux pendant l’enquête. Les croyants considèrent le verdict comme injuste et ont l’intention de faire appel.

Dans la région de Samara, il s’agit de la deuxième condamnation pour religion pacifique.

Le cas de Polosenko et d’autres à Samara

Historique de l’affaire
En décembre 2021, au moins 10 domiciles de Témoins de Jéhovah ont été perquisitionnés à Samara. Dans l’un des appartements, les forces de sécurité ont torturé et frappé les croyants. Trois hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue. Un enquêteur du FSB de Russie a ouvert une procédure pénale contre Sergueï Polosenko, Denis Kuzyanin, Nikolaï Vassiliev et Aram Danielyan, qui a été arrêté et envoyé dans un centre de détention provisoire trois semaines plus tard, accusé d’avoir poursuivi les activités du « Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie » dans la région de Samara. Après environ 300 jours d’emprisonnement, les croyants ont été libérés en vertu d’une interdiction de certaines actions. En avril 2023, l’affaire a été portée devant les tribunaux. En janvier 2024, le procureur a requis que les croyants soient condamnés à 9 ans de prison. Lors de la même audience, le tribunal les a condamnés à 7 ans de prison.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Région de Samara
Localité:
Samare
Numéro de dossier:
12107360001000081
Initié:
14 décembre 2021
Stade actuel:
Appel
Enquête:
Service fédéral de sécurité de la Russie dans la région de Samara
Article du Code pénal russe:
282.2 (1)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
1-7/2024 (1-105/2023)
Tribunal de première instance:
Самарский районный суд г. Самары
Juge au Tribunal de première instance:
Дмитрий Дерунов
Historique de l’affaire