Andreï Sazonov le jour du verdict

Verdicts injustes

À Ouray, Andreï Sazonov a de nouveau été condamné à une amende pour avoir lu la Bible

Région autonome de Khanty-Mansi

Le 23 octobre 2023, Igor Pospelov, juge du tribunal de la ville d’Uray, a déclaré Andreï Sazonov, 43 ans, coupable d’extrémisme pour avoir discuté de la Bible. Le croyant a été condamné à une amende de 450 000 roubles.

Deux ans plus tôt, le tribunal avait infligé une amende de 500 000 roubles à Sazonov. La cour d’appel a annulé le verdict et renvoyé l’affaire pour un nouveau procès. Le nouveau procès a duré près d’un an et demi. Les témoins de l’accusation ont décrit Sazonov de manière positive. Il s’est avéré qu’il n’y avait pas de victimes dans l’affaire, et les études d’experts religieux et linguistiques n’ont révélé aucune déclaration extrémiste dans les documents examinés. Le procureur a requis une amende de 1 300 000 roubles pour le croyant.

Dans sa déclaration finale, le croyant a déclaré : « Je n’ai rien dit ou fait qui puisse être lié à l’extrémisme. De plus, mon respect et ma foi en Dieu ne me permettent même pas de penser à quoi que ce soit de ce genre.

Andreï Sazonov défend depuis près de 4 ans le droit de professer librement sa foi. Une procédure pénale a été ouverte contre lui en janvier 2019. Peu de temps après, une série de perquisitions et d’interrogatoires ont eu lieu dans la zone autonome de Khanty-Mansi, au cours desquels plusieurs croyants ont été torturés.

Au total, 27 Témoins de Jéhovah de la région sont poursuivis uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté de religion.

Le cas de Sazonov à Uray

Un bref historique de l’affaire
En janvier 2019, Andreï Sazonov, père de deux enfants mineurs, directeur général adjoint d’une entreprise énergétique, a été persécuté en raison de sa foi. L’enquêteur du Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale contre lui pour organisation d’activités extrémistes. Après la perquisition et l’interrogatoire, le croyant a été placé dans un centre de détention provisoire pendant 20 jours, puis placé en résidence surveillée, et six mois plus tard - sous l’interdiction de certaines actions. Plus tard, Andreï Sazonov a également été accusé d’avoir financé les activités d’une organisation extrémiste. Le tribunal a examiné l’affaire de juin 2020 à décembre 2021. En conséquence, Sazonov a été condamné à une amende de 500 000 roubles. L’appel a infirmé cette décision et renvoyé l’affaire devant le même tribunal, mais avec une composition différente. En juin 2022, des audiences répétées ont commencé et, en octobre 2023, le tribunal a infligé une amende de 450 000 roubles au croyant. En janvier 2024, un deuxième appel a annulé le verdict et renvoyé l’affaire pour réexamen.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Région autonome de Khanty-Mansi
Localité:
Uray
Soupçonné de:
Selon l’enquête, il a célébré avec d’autres des services religieux, ce qui est interprété comme « l’organisation de l’activité d’une organisation extrémiste » (en référence à la décision de la Cour suprême de Russie)
Numéro de dossier:
11902711001000310
Initié:
31 janvier 2019
Stade actuel:
Procédure devant le tribunal de première instance
Enquête:
Direction d’enquête du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour la région de Khanty-Mansi
Article du Code pénal russe:
282.2 (1), 282.3 (1)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
1-6/2023 (1-128/2022; 1-7/2021; 1-83/2020)
Cour:
Урайский городской суд ХМАО-Югра
Juge au Tribunal de première instance:
Игорь Поспелов
Arrière-plan