Photo : Anna et Aleksandr Soloviev avant le début des poursuites pénales

Procès criminel

Le procureur a requis 3,5 ans de prison pour foi pour un habitant de Perm

Territoire de Perm

Le procès d’Alexandre Soloviev, inculpé en vertu de la partie 2 de l’article 282.2 du Code pénal de la Fédération de Russie (organisation des activités d’une organisation extrémiste), s’est achevé à Perm. Le parquet a requis que le croyant de 49 ans soit envoyé dans une colonie pénitentiaire pour une période de trois ans et demi (voir chronologie de l’affaire).

Le procès a duré six sessions, l’annonce du verdict est prévue pour le 4 juillet 2019, 11h00. En même temps, il n’y a pas de victimes dans l’affaire.

Alexander Soloviev pourrait devenir le deuxième Témoin de Jéhovah en Russie à aller en prison pour sa foi. Plus tôt ce mois-ci, Dennis Christensen, un croyant d’Oryol, est allé purger sa peine dans la région de Koursk.

La persécution des Témoins de Jéhovah s’est intensifiée ces derniers temps, et un nombre record de 37 croyants sont détenus dans des centres de détention provisoire dans différentes villes du pays. Et ce, en dépit du fait que le gouvernement russe a assuré que les décisions des tribunaux russes sur la liquidation et l’interdiction des organisations de Témoins de Jéhovah « n’évaluent pas la doctrine des Témoins de Jéhovah, ne contiennent pas de restriction ou d’interdiction de pratiquer individuellement les enseignements ci-dessus ». Des personnalités publiques, le Conseil des droits de l’homme sous la présidence de la Fédération de Russie, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme et d’autres organisations russes et internationales ont attiré l’attention à plusieurs reprises sur les répressions religieuses.

Cas de Soloviev à Perm

Un bref historique de l’affaire
En mai 2018, une procédure pénale a été ouverte contre Alexandre Soloviev, de Perm, pour participation aux activités d’une organisation extrémiste. La raison en était des enregistrements audio réalisés sur les instructions du Centre « E » par un homme qui professait auparavant la religion des Témoins de Jéhovah. Le lieutenant-colonel Outkine a envoyé ces documents pour examen au catéchiste de l’Église orthodoxe russe du séminaire théologique de Perm. L’acte d’accusation rassemble presque tous les mythes courants sur les Témoins de Jéhovah : « incitation à la haine », « appels à la destruction des familles », « refus de soins médicaux » et autres. Après la perquisition et l’interrogatoire, Aleksandr a passé six mois en résidence surveillée. Le bureau du procureur a demandé d’envoyer le croyant dans une colonie pendant 3,5 ans. Le 4 juillet 2019, le juge du tribunal du district d’Ordzhonikidze à Perm, Denis Shvetsov, a déclaré Soloviev coupable et l’a condamné à une amende de 300 000 roubles.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Territoire de Perm
Localité:
Permanente
Soupçonné de:
selon l’enquête, il a participé à des services religieux, ce qui est interprété comme une participation à l’activité d’une organisation extrémiste (en référence à la décision de la Cour suprême de Russie sur la liquidation des 396 organisations enregistrées des Témoins de Jéhovah)
Numéro de dossier:
11802570030000021
Initié:
22 mai 2018
Stade actuel:
Le verdict est entré en vigueur
Enquête:
Direction d’enquête du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour le territoire de Perm
Article du Code pénal russe:
282.2 (2)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
1-274/19
Cour:
Орджоникидзевский районный суд Перми
Juge:
Швецов Денис Иванович
Arrière-plan