Cas de Christensen à Oryol

Un bref historique de l’affaire

Dennis Christensen est le premier Témoin de Jéhovah de la Russie moderne à être emprisonné uniquement à cause de sa foi. Il a été arrêté en mai 2017. Le FSB a accusé le croyant d’avoir organisé les activités d’une organisation interdite sur la base du témoignage d’un témoin secret, le théologien Oleg Kurdyumov d’une université locale, qui a conservé des enregistrements audio et vidéo secrets de conversations avec Christensen sur la foi. Il n’y a pas de déclarations extrémistes ni de victimes dans l’affaire. En 2019, le tribunal a condamné Christensen à 6 ans de prison. Le croyant purgeait sa peine dans la colonie de Lgov. Il a demandé à plusieurs reprises le remplacement d’une partie de la peine non purgée par une amende. Pour la première fois, le tribunal a accédé à la demande, mais le bureau du procureur a fait appel de cette décision, et l’administration pénitentiaire a jeté le croyant dans une cellule de punition sur la base d’accusations forgées de toutes pièces. Christensen a développé des maladies qui l’ont empêché de travailler en prison. Le 24 mai 2022, le croyant a été libéré après avoir purgé sa peine et a été immédiatement expulsé vers son pays natal, le Danemark.