Cas de Skudaev à Kourgan

Historique de l’affaire

En juillet 2021, le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale contre Sergueï Skudaïev de Kourgane, accusé d’avoir organisé les activités d’une organisation extrémiste. Selon l’enquête, la culpabilité du croyant est d’avoir dirigé des services de culte par vidéoconférence. Les forces de sécurité ont perquisitionné l’appartement, le garage et la datcha des Skudaev. Des cartes de mariage et des dossiers personnels ont été saisis. Le croyant a été arrêté et placé dans un centre de détention temporaire, puis dans un centre de détention provisoire. Là-bas, il a eu le covid sans recevoir de traitement approprié. Au bout de 4 mois, Sergueï a été relâché chez lui sous l’interdiction de certaines actions. En juin 2023, l’affaire a été portée devant les tribunaux.

  • #
    13 juillet 2021

    Nikolaï Astapov, enquêteur chargé des affaires particulièrement importantes de la Direction des enquêtes du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour la région de Kourgan, ouvre une procédure pénale en vertu de la partie 1 de l’article 282.2 du Code pénal contre Sergueï Skudaïev et d’autres personnes non identifiées 12102370012000106.

    Selon l’enquête, Skudaev « a effectué [...] réunions religieuses... y compris par vidéoconférence à l’aide de la plateforme Zoom.

  • #
    14 juillet 2021

    À 7h00 du matin, les forces de sécurité réveillent Sergueï et Irina Skoudaïev en frappant fort à la porte. En entrant, ils couchent le croyant face contre terre sur le sol, mais lui permettent ensuite de se relever. Les agents des forces de l’ordre procèdent à une fouille approfondie, tout en se comportant avec respect.

    Des appareils électroniques, 50 cartes de mariage, un livre de l’érudit religieux S. I. Ivanenko sur les Témoins de Jéhovah, des notes personnelles et une petite somme d’argent provenant de la vente de miel ont été saisis chez les croyants, considérant cela comme une preuve de « financement d’une organisation interdite ». Pendant la recherche, Irina tombe malade à cause du stress qu’elle a vécu, elle est autorisée à prendre des médicaments.

    Sergueï est arrêté et placé dans un centre de détention temporaire. L’enquêteur Astapov implique officiellement le croyant en tant qu’accusé dans une affaire criminelle.

    Plus tard, le croyant se souvient qu’il avait déjà remarqué une surveillance de lui-même : une femme est venue, qui, se faisant passer pour un huissier, a interrogé des voisins, a demandé « dans quelle direction s’ouvre la porte » des Skudaev.

  • #
    15 juillet 2021 Rechercher

    Le juge du tribunal de la ville de Kourgan, Alexander Schneider, a choisi une mesure de contrainte pour Sergueï Skudaïev sous la forme d’une détention pour une période de 2 mois, c’est-à-dire jusqu’au 13 septembre 2021.

  • #
    23 août 2021

    Sergueï Skudaïev est informé d’un résultat de test positif au covid. Il souffre de toux et de douleurs thoraciques, a une forte fièvre et n’a ni odorat ni goût. Il est isolé des autres prisonniers, mais aucun traitement médical n’est fourni.

  • #
    6 septembre 2021

    Un avocat rend visite à un croyant dans un centre de détention provisoire. Il s’avère que Sergueï Skudaïev ne reçoit toujours pas de soins médicaux. Les autorités de l’unité médicale et du centre de détention provisoire ne répondent pas aux demandes écrites du croyant de procéder à un examen, en tenant compte des conséquences du covid, ainsi que de traiter la procédure de réalisation de l’examen.

  • #
    13 septembre 2021

    Sergueï Skudaïev s’est rendu au tribunal pour prolonger la mesure de contrainte avec 10 autres prisonniers. Un homme a dit qu’il était assis dans la même cellule que deux Témoins de Jéhovah. Il a volontairement dit à tout le monde pendant 2 heures ce que les adeptes de cette religion croyaient et pourquoi ils étaient dignes de respect.

  • #
    27 septembre 2021

    Dans le centre de détention provisoire, Sergueï Skudaïev reçoit la visite d’un avocat. Il découvre que le croyant a souffert d’un coronavirus sans traitement, qu’on ne lui a pas donné de médicaments, mais maintenant tout va bien. Fait de l’exercice, surveille la santé. La cellule est chaude, il y a assez de nourriture. Le croyant a de bonnes relations avec ses compagnons de cellule, ils ne fument pas, ils se lavent les mains. Sergueï reçoit des lettres de soutien, mais la Bible est toujours en cours de vérification par la censure.

  • #
    6 octobre 2021

    Le matin, des perquisitions sont effectuées chez les Témoins de Jéhovah à Kourgane. Les forces de sécurité saisissent des appareils électroniques. Le couple est conduit au Comité d’enquête pour interrogatoire.

    La recherche d’un autre croyant a lieu malgré le fait que ce jour-là, l’homme enterre sa mère, décédée d’une infection au coronavirus. Immédiatement après les funérailles, le croyant est forcé de se rendre au Comité d’enquête pour être interrogé.

    En outre, une perquisition est en cours au domicile d’une femme âgée dans le village de Zverinogolovskoye. C’est la deuxième fois que les forces de sécurité envahissent son domicile.

  • #
    19 novembre 2021

    Le tribunal libère Sergueï Skudaïev. Une nouvelle mesure de retenue est choisie pour lui : l’interdiction de certaines actions. Le croyant a passé plus de 4 mois en prison.

  • #
    25 novembre 2021

    Une recherche est en cours dans une famille nombreuse. Les téléphones et les tablettes des époux sont confisqués et, après la perquisition, ils sont conduits au Comité d’enquête pour interrogatoire.

  • #
    13 juin 2023 L’affaire a été portée devant les tribunaux

    L’affaire de Sergueï Skudaïev est soumise au tribunal de la ville de Kourgan, dans la région de Kourgan, et confiée au juge Evgueni Kolesov.

  • #
    24 juillet 2023 Audience devant une juridiction de première instance

    Les audiences commencent devant le tribunal de la ville de Kurgan. Une soixantaine de personnes viennent soutenir le croyant, ce qui surprend les huissiers.

    Le procureur S. V. Volynsky lit l’accusation, Sergueï Skudaïev exprime son attitude à son égard, citant des citations de la Bible. Le procureur de la République, le secrétaire et l’avocat écoutent attentivement.

  • #
    4 août 2023 Audience devant une juridiction de première instance Interrogatoire

    L’interrogatoire des témoins de l’accusation commence. Sur les cinq invités, un seul vient. Répondant aux questions du procureur de la République, il jouit principalement du droit de ne pas témoigner contre lui-même et ses proches.

  • #
    19 septembre 2023 Audience devant une juridiction de première instance Interrogatoire

    40 personnes venues soutenir l’accusé sont autorisées à assister à l’audience.

    L’un des témoins de l’accusation est interrogé. Pour répondre aux questions, il utilise l’article 51 de la Constitution de la Fédération de Russie. Les 10 autres témoins ne comparaissent pas devant le tribunal et leur témoignage est lu.

  • #
    25 octobre 2023 Audience devant une juridiction de première instance

    Les 10 premiers volumes des documents de l’affaire sont pris en compte.

  • #
    13 novembre 2023 Audience devant une juridiction de première instance Témoin secret Interrogatoire

    Le tribunal interroge un témoin secret, Konstantin Konstantinov, qui a assisté à deux reprises aux offices des Témoins de Jéhovah. Il confirme que la Bible a été étudiée sur eux, et note que « l’atmosphère était confiante ».

    Le défendeur soumet des requêtes pour obtenir une salle plus grande et la déclassification des témoins secrets. Le juge les rejette.

  • #
    17 janvier 2024 Audience devant une juridiction de première instance Interrogatoire Témoin secret

    Environ 40 personnes assistent à l’audience. Un témoin secret sous le pseudonyme de Murzabekova, dont la voix a été changée en homme, est interrogé. En parlant de lui-même, le témoin parle soit au masculin, soit au féminin. Selon elle, elle a assisté aux cultes des Témoins de Jéhovah avant 2017 et connaît personnellement l’accusé. Aux questions : où, quand et comment Muzarbekova a rencontré Sergueï Skudaïev, pourquoi elle a commencé à étudier la Bible et quelle était l’atmosphère parmi les croyants, le témoin secret ne donne pas de réponses, se référant à l’article 51 de la Constitution de la Fédération de Russie.

  • #
    12 avril 2024 Audience devant une juridiction de première instance

    La défense, examinant les éléments de l’affaire, explique comment se déroulent les services des Témoins de Jéhovah. Dans le même temps, le juge arrête à plusieurs reprises Sergueï Skudaïev. La défense s’est opposée aux actions du juge Yevgeny Kolesov.

  • #
    24 mai 2024 Audience devant une juridiction de première instance

    Le tribunal rejette la requête de Skudaev visant à refuser un avocat sur rendez-vous.

    Le croyant donne des explications sur les matériaux du cas. Il attire l’attention sur le contenu des enregistrements audio des services de culte des Témoins de Jéhovah : les personnes présentes discutent de la manière de montrer de l’amour pour les autres, de prendre soin de leur propre famille, d’obéir aux autorités. « C’est exactement le contraire de ce dont on m’accuse – l’extrémisme », souligne Skudaev.

    Le juge interrompt à plusieurs reprises l’accusé, ne lui permettant pas de lire des extraits de publications historiques, scientifiques ou religieuses dans le dossier. Le défendeur s’y oppose.